En écrivant pour écouter – smart.radiotraining.eu
image_pdfimage_print

Bref résumé de l'activité

C’est un exercice qui donne des opportunités pour s’entrainer à l’utilisation du langage descriptif.

But de l'activité

Connaitre les critères et caractéristiques d’écrire pour la radio. Etre capables de structurer les contenus.

Résultats attendus

A la fin de l’exercice, les élèves vont être au courant de : l’importance du nombre d’outils nécessaires qu’utilise un locuteur pour créer une pièce écrite pour la radio (la voix, les sons d’origine, la musique, le bruit). L’importance de définir le sujet principal qui va être travaillé dans une partie. Des questions principales qui doivent être répondues (qui, où, quand, quoi, pourquoi, comment). Des parties qui donnent valeur à une nouvelle. Des minimums pour être compris (être facile à comprendre, utiliser des phrases courtes, claires et bien structurées, utiliser des éléments qu’attirent l’attention). L’utilisation d’un langage vif.

expérience et compétences requises

L’enseignant va faire de conseiller.

infrastructure, mise en place, ressources

Équipe de reproduction, si les enregistrements vont être utilisés comme part de l’exercice.

Longueur

Une ou deux heures, dépendent de la variation choisie.

Matériel

Feuilles et stylos. Journaux, mots de presse, mots des agences de nouvelles. Sons enregistrés, photos ou cartes postales.

Comment l'activité devrait avoir lieu

Il y a des différentes manières de réaliser cet exercice
– Un chapitre de littérature sera donné a chaque participant, et ils devront l’utiliser comme note de presse, en l’utilisant comme source pour écrire des nouvelles.
– ou les élèves vont examiner des textes publiés, pour détecter le sujet principal et pour le réécrire comme nouvelle de radio.
– ou l’enseignant leur donnera des mots ou phrases-clef (par exemple, l’alcool), et ils devront écrire à ce sujet. Premièrement, ils devront spécifier le thème principal, puis présenter au reste du groupe le travail réalisé.
– ou les participants feront l’exercice en faisant attention au langage descriptif. Ils vont sortir à la rue, trouver quelque chose d’intéressant et écrire un texte de radio sur cela, en utilisant le langage descriptif. Le but de l’exercice est d’apprendre à créer des représentations mentales.
– ou les participants vont se diviser en deux groupes (A et B). Le groupe A sortira dehors. Une personne du groupe A rentrera de nouveau. On demandera à une personne du groupe B de décrire sa salle préférée, puis de sortir dehors, pour faire entrer une autre personne du groupe A. La personne du groupe A qui était dedans depuis le début répétera le mieux possible la description de la personne qui vient de sortir à son coéquipier qui vient d’entrer. Répétez la procédure jusqu’à ce que tous les personnes du groupe A aient fait leur description. Les personnes du groupe B remarqueront les différences des descriptions données. Note : les élèves feront la description oralement. Tout le groupe remarquera ensuite les différences entre les descriptions.
– ou le formateur va créer une situation pas habituelle, provocatrice, et la prolongera pendent 3 minutes (par exemple, changer la langue, changer le discours, faire quelque chose d’inattendu, par exemple se mettre debout sur la table, ou faire des sons bizarres pour les personnes qui ont des troubles de la vue), sans dire aux élèves la raison de cette situation. Après, les élèves devront écrire une courte chronique en décrivant ce qui est passé.

Risque et adaptation possible

Pour les participants qui ont des troubles de la vue ou des difficultés d’apprentissage, l’exercice peut être modifié en utilisant des sons pour créer une situation pas habituelle. Ils devront emmener leurs ordinateurs portables et s’assurer que la salle est adaptée à leurs besoins. Une fois de plus, l’enseignant doit être connaissant des besoins des élèves, et en les tenant en compte, décider quelle version de l’exercice est le plus convenable.